Poissons d'avril

Publié le 31 Mars 2010

Quel thème pourrait être plus indiqué que le poisson pour le billet du 1er avril ? OK, un blogueur sur deux doit vous la faire, en ces temps difficiles pour le thon rouge. Et puis c’est un peu idiot comme entrée en matière, puisque ce qui m’a décidée à écrire ce billet n’est pas la date mais cet exposé donné dans le cadre des Ernest* :

 

 

 

 

Journaliste et réalisatrice, Claire Nouvian a embarqué en 2005 à bord du Jonhson Sea-Link I pour une mission d’un an, dans le but d’explorer les grandes profondeurs. Tombée amoureuse des créatures qui peuplent le fond des océans (sa préférence va au poulpe à ventouses lumineuses), elle se lance dans une vaste collecte d’échantillons, d’images et d’informations auprès des chercheurs du monde entier. Le fruit de ce travail de fourmi est le magnifique ouvrage Abysses

 

En 2008, j’ai eu la chance de visiter, guidée par Claire, son exposition Abysses au Museum national d’Histoire Naturelle de Paris. Au-delà de l’intérêt scientifique, de la beauté et de l’étrangeté des animaux présentés, c’est la vigueur avec laquelle Claire se bat pour la survie des écosystèmes abyssaux en luttant contre lle chalutage profond, destructeur et illégal, qui m’a le plus marquée.

 

Alors que peut-on faire, nous, amateurs de poissons et amis de l’environnement ? Propager l’information bien sûr et surtout consommer des poissons d’espèces non menacées. Ouf, il y en a - on en trouve la liste ici - et ouf encore, mes préférés y sont : hareng, maquereau et bar. Enfin presque tous car j’avoue également un faible pour la morue …

 

Enfin, on peut également soutenir l’association Bloom, qui œuvre pour la protection des océans par l'éducation marine des enfants et des adultes.

 

 

* Pour les non-initiés, Ernest est le nom donné aux poissons rouges habitant le bassin de la cour de l’École normale supérieure de Paris. Depuis décembre, les Ernest désignent aussi des journées de conférences gratuites et ouvertes au grand public ayant lieu à l’Ens, dont le programme se trouve d’habitude (mais aujourd’hui le site semble de mauvaise humeur).

Rédigé par Algue

Publié dans #environnement

Repost 0
Commenter cet article