Histoires de papiers

Publié le 6 Novembre 2010

Hier, comme tous les vendredis, avait lieu notre réunion d’équipe au laboratoire. Comme tous les vendredis, les uns et les autres ont présenté leurs résultats, leurs questions, évoqué problèmes techniques et matériels. Normal. Mais une bonne partie de la réunion a été consacrée à un autre sujet, qui n’aurait jamais dû se retrouver à l’ordre du jour : la préfecture.

 

Hier, faute de papiers en règle, un étudiant chinois, en thèse au labo, n’a pas pu s’envoler pour Boston, où il devait représenter la France à une prestigieuse compétition de biologie synthétique. Deux autres doctorantes, une Vénézuélienne et une Croate, attendent elles aussi le renouvellement de leur carte de séjour et perdent chaque jour un peu plus l’espoir de passer leurs vacances de Noël à l’étranger avec leur famille et leurs amis, sous peine de ne plus pouvoir remettre les pieds en France. Les autres étrangers, en règle pour l’instant, témoignent des difficultés qu’ils ont eux aussi rencontrées par le passé et dont ils savent qu’elles les menacent à chaque rebondissement de leur existence (prolongation de contrat, obtention d’un emploi dans un nouveau labo ou simple déménagement).

 

« On ne peut pas imaginer un système moderne de recherche sans le placer d'emblée dans le contexte international […] Ainsi, comme dans l'ensemble des pays développés, le système d'Enseignement supérieur et de Recherche publics français est largement ouvert à l'international.», lit-on pourtant sur le site du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. Qu’attend-on alors pour mettre un place un système efficace d’accueil des étudiants étrangers à l’université, pour raccourcir les délais d’obtention des visas ?

 

Empêcher un scientifique de voyager, c’est l’empêcher d’exercer son métier, fait d’échanges et de collaboration. Accueillir des chercheurs étrangers et les transformer en clandestins enfermés dans leurs labos, c’est se montrer indigne d’eux et de la science. Parfois j’ai vraiment honte de mon pays.

Rédigé par Algue

Publié dans #recherche

Repost 0
Commenter cet article